Je n’ai pas pu résister à la couverture de cet album. Je ne connais pas dans le détail le travail de Larcenet, mais j’ai toujours aimé son univers visuel. Il s’exprime pleinement dans ce recueil de courts textes absurdes, étranges et drôles, au service de grandes pages illustrées.

L’univers développé est entre le non-sens et la parodie, parfois drôle, toujours intrigant. Les planches sont magnifiques, d’une maîtrise inouïe, et m’ont souvent beaucoup touchée, Larcenet en disant plus en un dessin qu’en mille mots.

Un livre que je conseille plutôt de picorer (il y a une fake news par double page), pour en savourer l’étrange poésie.

Un exemple ?

Le fantôme du dernier manchot de Humboldt est mort. Le SMMF (Syndicat mondial des maquereaux fantômes) se dit soulagé.

Follow us

We will keep you updated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.