Lu – Alpha …directions – Jens Harder (Actes Sud – l’An 2)

Traduit par Stéphanie Lux.

Alpha …directions fait partie de ces pépites découvertes au détour des rayons d’une librairie. J’ai tout de suite été frappée par l’épaisseur de cet ouvrage, et par sa couverture, aussi saisissante qu’intrigante.

Je ne m’imaginais pas, en l’ouvrant, que l’auteur me ferait faire un si joli voyage. La quatrième de couverture annonce pourtant la couleur:

Quatorze milliards d’années résumées en à peine plus de 350 pages.

Ce qu’elle ne dit pas, c’est qu’en plus du voyage dans le temps, l’auteur nous fait aussi faire un immense voyage dans l’iconographie et les représentations visuelles, allant des peintures rupestres aux images prises par télescope spatial, en passant par de nombreux artistes anciens et contemporains, et de multiples références cinéphiles.

J’ai compté sur la page de sources plus de 100 références différentes aussi classiques que pop, comme Botticelli, Gustave Doré, Max Ernst, Van Gogh, Hokusaï et même Hergé ou Lewis Trondheim.

Jens Harder arrive à mêler avec brio toutes ces références visuelles à son récit qui reprend par le détail l’histoire de notre terre de la naissance de l’univers à l’apparition des premiers hommes…

Alpha …directions est un ouvrage fou et démesuré, d’une richesse à peine croyable, qui se lit autant qu’il se contemple. Certaines planches m’ont vraiment enchantée. Au milieu de tout ce foisonnement visuel, l’auteur n’oublie pas de nous raconter son histoire, constituant donc en outre un ouvrage de vulgarisation rigoureux et complet.

C’est donc une des plus formidables surprises de ce début d’année, et je ne manquerai pas de lire également les 3 autres tomes de cette “trilogie en 3 volumes” que l’auteur appel Le grand récit. Le tome 2, Bêta …Civilisations est d’ailleurs paru chez le même éditeur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.