Journal d’un AssaSynth, T1 Défaillance système – Martha Wells (L’Atalante)

Traduit par Mathilde Montier.

Défaillance système est une courte novella, qui, avec 3 autres récits, forment la saga Journal d’un AssaSynth. Comme le titre l’indique, cette histoire est racontée du point de vue d’un androïde de sécurité.  Celui-ci est chargé de protéger une équipe de scientifiques menant à bien une mission d’exploration, qui, bien sûr, ne va pas se passer comme prévu.

Défaillance système est un bon récit d’action, dont l’atout principal est la personnalité de son narrateur : cynique, un chouilla misanthrope, grand consommateur de séries télévisées, et à l’humour bien particulier, lié à sa nature synthétique. Les personnages humains font malheureusement pâle figure à côté : trop lisse, trop survolés (du moins dans ce premier opus).

En quelques pages, outre l’intrigue rythmée et riche en rebondissements, Martha Wells développe en propos principal une réflexion sur le libre arbitre, et l’éveil de la conscience liée à l’utilisation de l’intelligence artificielle. Il faut cependant avouer que cet aspect n’est qu’amorcé dans ce premier tome.

De part son format court, Défaillance système manque en effet de profondeur, et dire qu’il révolutionne les récits de robots serait mentir, on reste dans du classique. 

Mais l’histoire se suit sans déplaisir, et a représentée pour moi un interlude plutôt sympathique au milieu de romans beaucoup plus éprouvants. J’imagine que les propos amorcés dans ce livre seront prolongés dans les suivants, et je me suis suffisamment attachée à l’AssaSynth pour envisager de lire la suite de ses aventures à l’occasion…

Follow us

We will keep you updated

One Comment

  • J’ai failli me l’acheter avec la promotion Bragelonne
    J’aurais dû !
    Mais j’ai bien des choses intéressantes à lire dans ma PAL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.