Spicilège #2

Bonjour cher Lecteur, chère Lectrice,

Je continue à chercher de jolies choses à te partager, au milieu d’un quotidien parfois bien morose des petites perles se cachent parfois et n’attendent que d’être découvertes, voici ma deuxième moisson…

Sur l’écran de mon ordinateur…

Deux nouvelles chaînes Youtube se sont partagé mon attention ces derniers temps, et elles parlent toutes les deux de cinéma de genre.

La première, c’est Terrain Z, une chaîne qui propose chaque semaine du contenu en rapport avec un film, et qui propose ledit film en intégralité (légalement) à la fin du mois. C’est bien pensé, bien produit et super intéressant!

La seconde, c’est Le coin du Bis , une chaîne qui propose également du contenu thématique autour du cinéma Bis. Tournée dans un vidéoclub, j’y ai découvert avec plaisir un diptyque sur John Carpenter, ou plus récemment une sélection de 20 films plus fous les uns que les autres. On sent beaucoup de passion, le contenu est très pointu.

Dans mes oreilles…

Sur les conseils de Dimitri Régnier dans sa newsletter Le Mégaphone (abonne toi), j’ai écouté la fiction audio Doulanges, produite par la RTBF. Il s’agit d’une série de courts épisodes (10 épisodes d’environ 10 minutes), une enquête policière reconstituée à partir des enregistrements d’une jeune journaliste, dans le style “found footage”. C’est très bien écrit, joué et monté, ça tient vraiment en haleine….

J’ai récemment découvert également le podcast Dans l’ombre des légendes, de Charlie Bird Parker. Une “histoire particulière des légendes urbaines de Paris” qui commence par le récit inquiétant d’un tueur d’enfant dont on croyait l’enquête close… Un podcast à l’ambiance sonore soignée, intrigant et inquiétant…

Sur les pages que je tourne…

Récemment j’ai lu la BD The Black Holes, de Borja Gonzales chez Dargaud. Difficile de mettre des mots sur une histoire qui tient plutôt de l’errance, mais c’est un petit bijou de poésie visuelle, avec des thèmes qui me parlent particulièrement : l’art, la musique, la littérature, et la soif de liberté.  Il faut se laisser porter par l’onirisme tant cet album donne de l’importance à l’ambiance plus qu’au sens ; mais au final un magnifique voyage…

Je viens de finir également les 2 tomes des Montagnes Hallucinées du mangaka Gou Tanabé chez Ki-Oon. Une adaptation puissante du récit de H.P. Lovecraft. Les traits sont fins, fiévreux, torturés, et rendent bien l’ambiance cauchemardesque et désenchantée de cet univers. Le froid omniprésent comme une menace sourde, la panique, la folie… un très bel ouvrage, particulièrement mis en avant par un écrin splendide (couverture en faux cuir et reliure cousue).

C’est la fin de mes découvertes pour cette fois-ci… à bientôt !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.