Lu – Bonheur™ – Jean Baret (Le Belial’)

Bonheur™ est le premier tome de la “Trilogie Trademark”, que l’auteur lui même présente comme mettant en scène trois univers différents, avec des personnages différents. “La question fondamentale de la recherche du sens de la vie est cependant au cœur de chaque livre”. 

Avez-vous consommé aujourd’hui ?

Dans la société au cœur de Bonheur™, le sens de la vie est littéralement la consommation. Le code de la consommation oblige chaque personne à consommer chaque jour, et le travail du protagoniste de ce roman est justement de traquer ceux qui dérogent à la règle. En contrepartie, tous les citoyens ont le droit absolu au bonheur, quel que soit le moyen pour y parvenir : absorption massive de pilules, mariage avec un robot dévoué et docile, remodelage complet du corps…

Ce qui m’a marqué, à la lecture de ce roman, c’est à quel point c’est justement la société qui en est le personnage principal. Les différents protagonistes ne faisant que répéter à l’envie les même gestes et les mêmes comportements, jusqu’à l’aliénation totale. Quand un grain de sable vient enrayer la machine à l’échelle d’une vie, elle sera au final rapidement absorbée.

Dystopie poussée dans un extrême grotesque, cauchemardesque, Bonheur™ m’a furieusement fait penser à un American Psycho encore plus sous amphétamines dans la codification des gestes et l’énumération des marques.

Hypnotique et dérangeante, la lecture de Bonheur™ n’est sans doute pas un plaisir, et elle soulève nombre de pistes de réflexions. Elles restent cependant trop peu exploitées à mon goût, laissant le lecteur en contemplateur passif, sans le prendre à part ou le forcer au jugement. Ceci dit, en le réduisant presque au rang de “consommateur”, il est dans le ton du récit !

J’ai tout de même fortement aimé cette lecture, le style de Baret et son érudition qui transparaît clairement n’y étant pas pour rien. J’apprécie de lire ce qui me semble intelligent, et ce roman l’est sans conteste. Le second tome de la trilogie, Vie™, m’attendant déjà dans ma PAL, il est clair que je te reparlerai prochainement des écrits de Jean Baret.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.