Mois : janvier 2020

Le théorème du parapluie – Mickaël Launay (Flammarion) Lectures

Le théorème du parapluie – Mickaël Launay (Flammarion)

J'ai toujours aimé le travail de Mickaël Launay, que ce soit sa chaîne Youtube, ou ses précédents livres : Le grand roman des maths et L'affaire Olympia. J'adore sa façon de parler de mathématiques et je le trouve excellent vulgarisateur. Le théorème du parapluie est, je crois, celui de ses livres que j'ai préféré. Tout au long des 5 grandes parties qui le composent, chacune débutant par une observation de la vie courante, il nous encourage à changer de point de vue, à adapter notre perception, et nous introduit des notions scientifiques dont certaines m'étaient inconnues. Cela faisait longtemps qu'un livre de vulgarisation ne m'avait pas autant apporté! Non seulement au niveau de la culture scientifique, mais également sur la manière dont j'observe les choses, et combien un changement de point de vue peut modifier la totalité de ce que je pensais juste.Mickaël Launay part toujours d'une observation, pour ensuite aborder les grandes théories scientifiques qui l'explique. Il troque l'angle habituel par lequel elles sont abordées pour un autre. Il nous oblige alors à modifier notre façon de voir, afin de mieux comprendre les concepts. Par exemple, j'ai lu nombre de choses sur la relativité (restreinte et générale), c'est un théorie que je pense connaître mais qui me semble toujours très ardue à comprendre. Dans la dernière partie de ce livre, Mickaël Launay aborde ce sujet et nous présente le modèle de Minkowski, qui est une façon différente de décrire l'espace-temps... C'est exactement la notion qui me manquait pour appréhender enfin sereinement les lois de la relativité. L'angle choisi est pour moi celui qui les expliquent les plus simplement. Si tu es comme moi, avide de comprendre le monde qui t'entoure et les grandes lois qui le régissent, précipite-toi sur ce livre. Tu termineras ta lecture en te sentant, à juste titre, beaucoup plus érudit. Tu te rappelleras également que face à une situation complexe, changer de point de vue est parfois salutaire.…
Lu – Des fleurs pour Algernon – Daniel Keyes (J'ai lu) Imaginaire

Lu – Des fleurs pour Algernon – Daniel Keyes (J'ai lu)

Traduit par Georges H. Gallet. Très bonne année !Pour bien la commencer, je vais te parler d'un roman, sans doute considéré comme un classique, mais que je n'avais jamais lu. J'en ai refermé la dernière page il y a quelques semaines déjà, mais il m'a fallu un peu de temps pour m'en remettre, et mettre de l'ordre dans mes idées. On m'avait en effet prévenu, et je remercie toutes les personnes qui me l'ont dit. Vous aviez toutes et tous raison, ce livre est magistral et bouleversant. Au delà de l'histoire profondément humaine de Charlie Gordon, ce livre pose tout un tas de réflexions sur l'éthique, la différence, l'acceptation de soi... Est-il éthique, au nom de la recherche, de considérer un homme comme un cobaye ?Est-il si évident de décider pour lui qu'une modification profonde de son psychisme lui sera forcément profitable ?Est-il éthique de vouloir à tout prix faire en sorte de gommer les différences innées des gens hors des normes ? Et si on en a la possibilité, en a-t-on vraiment le droit ?Qu'est-ce que l'intelligence ? Comment la mesurer ? Rend-elle heureux ?Qu'est-ce qui fait au final, la valeur d'une personne ? Toutes ces réflexions, et bien plus encore, jaillissent à la lecture de ce livre. Je pense qu'une bonne partie de sa puissance émotionnelle est dû à son style d'écriture. En adoptant une forme épistolaire (le roman est en effet constitué des comptes-rendus successifs de Charlie Gordon sur sa situation), Daniel Keyes réussi le pari d'un récit intimiste, qui nous oblige quasiment à entrer en empathie avec le personnage principal. Aucune porte de sortie n'est présentée, on lit, vit et ressent avec lui dans une fusion totale entre le personnage et le lecteur. C'est ce qui fait de la lecture de ce livre une expérience aussi bouleversante. Des fleurs pour Algernon représente tout ce que j'aime dans la science-fiction : quand elle sert à parler de l'humain. Car au delà des aspects fantastiques du récit, c'est avant tout une aventure humaine, celle d'une vie qui s'éveille, s'épanouie et s'étiole. Dans ce cercle parfait, je me suis recentrée sur mon humanité, et ma fugacité... Un livre qui fait autant réfléchir fait forcément partie des grands.…