Vu – La planète sauvage – René Laloux

Quand l’ami chez qui j’ai passé quelques jours de vacances, me voyant lire le livre Oms de série de Stefan Wul m’a dit qu’il avait été adapté en film d’animation, je n’ai évidement pas pu m’empêcher de le regarder. 

La planète sauvage est donc un film d’animation de René Laloux, sur un scénario conjoint et des dessins originaux de Roland Topor, sorti en 1973. J’ai pour ma part regardé la version restaurée datant de 2016.

Librement adapté du roman de Wul, il prend quelques libertés avec l’histoire, rajoutant un concept clé absent du livre.

Cependant, le récit rend tout de même honneur à son matériaux de base, et surtout, le film est d’une poésie délirante.

Le roman ne s’épanchant pas énormément sur les descriptions, Roland Topor a pu s’en affranchir pour créer un univers d’une richesse visuelle inouïe. Ses dessins parviennent à créer toute une ambiance étrange et singulière et font la véritable beauté de ce film. Proches du surréalisme, ils insufflent à l’histoire toute sa dimension romanesque, il ne se passe pas une minute sans une nouvelle trouvaille.

Véritable curiosité, à l’originalité folle, La Planète Sauvage est un petit bijou d’animation, une bulle de surprise et de découverte qui m’a complètement renversée à son visionnage.

 

Follow us

We will keep you updated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.