2 sorties au Muséum d’histoire naturelle à faire avec les enfants

Ces dernières semaines j’ai eu la chance de pouvoir emmener les enfants 2 fois au Muséum d’histoire naturelle de Paris, et ces sorties ont eu un sacré succès ! Retour en photos.

Pour ceux qui ne le savent pas, j’ai 2 enfants. 2 garçons de 9 (bientôt 10!) ans et 7 ans 1/2. S’ils sont curieux de nature (comme beaucoup d’enfants) ils n’ont pas forcément autant d’attirance pour les musées l’un que l’autre.

Mais ils sont très intéressés par l’espace, aussi il fut facile de les convaincre d’aller voir l’exposition « Météorites, entre Terre et ciel » qui prend place dans la grande galerie de l’évolution du Muséum d’histoire naturelle, en plein cœur de Paris (et ce jusqu’à 10 juin 2018).

Je n’ai pas pris de photos à l’intérieur de l’exposition, mais ce fut une réussite. La scénographie est magnifique et ludique. C’est bien conçu, complet et les enfants ont retenu beaucoup de choses.

Ce fut l’occasion de faire également le tour de la Grande Galerie de l’Evolution.

C’est un lieu que j’ai toujours apprécié, surtout depuis sa rénovation complète dans les années 90. Les enfants ont été impressionnés par la majesté de l’endroit, et c’est assez naturellement qu’ils ont voulu revenir pour visiter la galerie d’anatomie comparée et de paléontologie.

C’est un lieu que je trouve beaucoup plus austère, avec tous ces squelettes alignés mais je dois avouer qu’il fascine totalement les enfants. Pas seulement les miens, bien qu’ils m’aient bombardée de questions, mais aussi tous les autres présents ce jour là (et ils étaient nombreux car c’était un jour de vacances). 

La galerie comporte 3 niveaux. Le rez-de-chaussé est consacré à l’anatomie comparée: squelettes essentiellement, de tout le règne animal, mais aussi organes (principalement des sens). Une vitrine est consacrée à la tératologie, mais nous ne nous sommes pas attardés devant. L’ensemble des spécimens présentés permet vraiment d’observer les différences entre les groupes d’animaux, mais aussi les adaptations aux milieux de vie. 

Le premier étage constitue la galerie de paléontologie.

Y sont présentés des squelettes de dinosaures (pour la plupart, ce sont des moulages) ainsi que d’animaux disparus, en suivant la chronologie de l’évolution, nous faisant faire un immense voyage dans le temps.

Le troisième niveau, sur la mezzanine, est dédié aux invertébrés (grand succès pour les ammonites!) et à la botanique.

Nous avons été fascinés par la richesse des collections exposées, et même si la présentation m’a laissé une impression « vieillotte », ça n’a pas semblé affecter les enfants qui sont ressortis de cette visite pleins de connaissances nouvelles.

Laisser un commentaire