Vidéos

Vu – Boustifaille (Court métrage) – Pierre Mazingarbe Vidéos

Vu – Boustifaille (Court métrage) – Pierre Mazingarbe

"Comédie cannibale" , Boustifaille est un court métrage décoiffant signé Pierre Mazingarbe. Traitant d'un thème choc (le cannibalisme), il met au final en scène des rapports familiaux. Une jeune femme cherche à s'émanciper d'un cocon familiale particulièrement envahissant pour l'amour d'un homme. Porté par le comique et l'absurde, avec en prime pas mal de violence, Boustifaille n'est cependant pas une farce. Fin dans son analyse sociale, il nous parle de situations bien réelles (remplacez par exemple le cannibalisme par la religion ou le racisme). Mettant en scène une poignée d'acteurs talentueux et attachants, Boustifaille est donc un court métrage à la fois drôle et intelligent, qui ravira les amateurs d'humour noir et de sang, tout en nous faisant réfléchir!
Vu – La planète sauvage – René Laloux Cinéma

Vu – La planète sauvage – René Laloux

Quand l'ami chez qui j'ai passé quelques jours de vacances, me voyant lire le livre Oms de série de Stefan Wul m'a dit qu'il avait été adapté en film d'animation, je n'ai évidement pas pu m'empêcher de le regarder.  La planète sauvage est donc un film d'animation de René Laloux, sur un scénario conjoint et des dessins originaux de Roland Topor, sorti en 1973. J'ai pour ma part regardé la version restaurée datant de 2016. Librement adapté du roman de Wul, il prend quelques libertés avec l'histoire, rajoutant un concept clé absent du livre. Cependant, le récit rend tout de même honneur à son matériaux de base, et surtout, le film est d'une poésie délirante. Le roman ne s’épanchant pas énormément sur les descriptions, Roland Topor a pu s'en affranchir pour créer un univers d'une richesse visuelle inouïe. Ses dessins parviennent à créer toute une ambiance étrange et singulière et font la véritable beauté de ce film. Proches du surréalisme, ils insufflent à l'histoire toute sa dimension romanesque, il ne se passe pas une minute sans une nouvelle trouvaille. Véritable curiosité, à l'originalité folle, La Planète Sauvage est un petit bijou d'animation, une bulle de surprise et de découverte qui m'a complètement renversée à son visionnage.  
Vu – l’intox c’est nous – Julien Goetz (francetv slash) Vidéos

Vu – l’intox c’est nous – Julien Goetz (francetv slash)

Une série documentaire qui plonge au cœur de la désinformation, pour en présenter les mécanismes d'une part, et pour expliquer par quels moyens et pour quelle raison elle se partage aussi facilement. Au fil des différents épisodes, on se rend compte de l'ampleur et de la complexité du système mis en place. Il devient facile d'imaginer quel dangereux pouvoir cela peut être. A voir et à mon avis à montrer aux jeunes générations, pour prendre conscience du rôle central que chacun d'entre nous doit jouer. Esprit critique et conscience des conséquences de nos partages... Les six épisodes sont disponibles sur Youtube ou sur le site de Francetv slash. https://www.france.tv/slash/l-intox-c-est-nous/
Vu – Là où les putains n’existent pas – Ovidie Vidéos

Vu – Là où les putains n’existent pas – Ovidie

Un documentaire très dur, sur la situation des travailleuses du sexe en Suède. Avec une réalisation maîtrisée et un sens aiguë de la narration, Ovidie démontre à quel point, sous couvert de lois protectrices, le gouvernement suédois commet des abus de pouvoirs, précarisant et menaçant la vie de celles qu'il prétend préserver. Prenant comme toile de fond l'histoire tragique d'Eva-Marree, alias Petite Jasmine,  qui s'est d'abord vu retirée la garde de ses enfants pour prostitution pour ensuite être assassinée par son compagnon violent, elle pose la question du libre choix d'embrasser le métier de travailleuse du sexe, face à un pays ouvertement hostile et répressif. Alors que d'autres pays européens (la France en 2016) se mettent à adopter la législation suédoise de pénalisation des client(e)s de prostitué(e)s, le récit de ce déni total de justice à de quoi faire se dresser les cheveux sur la tête. A écouter autour du même sujet, cet épisode du podcast Transfert dans lequel une femme explique comment elle a trouvé un sens à son quotidien en devenant travailleuse du sexe, et dans lequel est évoqué la précarisation que la loi de pénalisation des clients a entraînée.    
Vu – Nothing to hide – Mihaela Gladovic & Marc Meillassoux Vidéos

Vu – Nothing to hide – Mihaela Gladovic & Marc Meillassoux

Excellente plongée au cœur de la surveillance de masse, Nothing to hide alterne les interviews de spécialistes avec les exemples concrets de ce que peuvent faire ceux qui ont entre leurs mains des outils dignes des pires régimes totalitaires. D'une réalisation impeccable, ce documentaire nous explique avec calme et pragmatisme de quelle façon les puissants utilisent les données collectées par nos objets connectés. C'est concret, limpide, sans sensationnalisme, et parfaitement terrifiant. A voir pour prendre conscience de l'importance de protéger dès maintenant nos données privées, avant que de nouvelles façon de les exploiter voient le jour. A noter que le film a été financé grâce à une campagne de crowdfunding et est diffusé sous licence Creative Commons 4.0. L'équipe vient d'ailleurs de boucler une seconde campagne de dont pour réaliser la suite : Disappear.
Vu – L’intervention de Fred Grivois Cinéma

Vu – L’intervention de Fred Grivois

Film inspiré de faits réels (la prise d'otage de Loyada, à Djibouti en 1976) mais prenant quelques libertés avec la réalité, L'intervention est un film d'action sous tension, dont la principale qualité est le jeu des acteurs, Alban Lenoir en tête.Qui s’intéresse un peu à l'histoire militaire ne manquera pas de faire quelques grimaces face à certaines erreurs et postures caricaturales, il faut réussir à mettre un peu de coté la réalité des faits, tenues et équipements (comme souvent dans ce genre de film de toute façon). Le ton parfois -très- léger peut également dérouter, mais a bien rempli son rôle de balancier envers une situation dramatique en ce qui me concerne.Reste les acteurs. Alban Lenoir, qui confirme tout le bien que je pense déjà de lui, de son jeu à ses choix de carrière. Olga Kurylenko, que j'ai redécouvert avec plaisir, et surtout Kevin Layne, particulièrement juste dans son rôle de preneur d'otage.Le film n'évite pas quelques écueils mais reste un très bel hommage aux victimes doublé d'un film d'action comme on aimerait en voir plus en France....
Vu – Ne coupez pas ! – Shin’ichirō Ueda Cinéma

Vu – Ne coupez pas ! – Shin’ichirō Ueda

Je vais très peu au cinéma mais ce film japonais m'a attirée comme un clocher attire la foudre. Un film fou, baroque, un tour de force qui casse les codes de la narration et qui plus est extrêmement drôle ! Il est distribué dans peu de salles malheureusement, mais si vous avez la chance d'avoir une salle qui le projette près de chez vous, foncez. Difficile d'en faire le pitch sans dévoiler une bonne partie de ce qui en fait le sel, je vais donc m'abstenir. La surprise n'en sera que plus savoureuse. Si vous aimez les projets originaux, si vous aimez être surpris, vous ne serez pas déçu ! Premier film dd Shin'ichirō Ueda, voilà certainement un réalisateur à surveiller....
Ma playlist science #2: Les frères Poulain Vidéos

Ma playlist science #2: Les frères Poulain

Bonjour à tous ! Je continue dans cette rubrique à vous partager mes vidéastes vulgarisateurs préférés. Pour ce second billet, je vous parle de mes chouchous du moment: Les frères Poulain. Le premier que j'ai découvert, c'est Baptiste Poulain, dans feu l'émission + ou - Geek, et sa rubrique Science Friction. Je trouvais déjà ses interventions plutôt pertinentes. J'ai appris ensuite que son frère Artus était à l'époque décorateur de la même émission. Ensuite, j'ai retrouvé Baptiste pour la courte série de vidéos Breaking Balls, fait en collaboration avec le très talentueux Bruce Benamran de la chaîne E-penser, des vidéos courtes, bien écrites et bien rythmées mais malheureusement peu nombreuses. L'annonce des frères Poulain de l'arrivé prochaine de leur chaîne Youtube m'a donc parue très prometteuse. Celle-ci a maintenant pratiquement 3 ans et a démarré avec essentiellement 2 formats de vidéo : - Les passé-présent-futur qui reviennent sur l'évolution dans le temps d'une technologie - Les top chrono qui explorent un sujet en 2 minutes (à peu près...) J'ai tout de suite aimé le ton qu'ils ont choisi et l'enthousiasme qui se dégage de leurs vidéos. Malgré un contenu bien travaillé et intéressant, la chaîne souffre de longues semaines sans publications. Après quelques mois de flottement... Ils sont revenus en force à la rentrée 2017 avec un nouveau format de vidéos : des DIY de folie ! Borne d'arcade pour et aux couleurs de Dr Nozman, cadre slow-motion, casque Bluetooth... Ils font le pari de sortir une vidéo par semaine relatant l'évolution de leurs constructions, tournées vers le high-tech et les nouvelles technologies. On ne va pas se mentir, je ne suis pas très bricoleuse. Et pourtant, je me suis rendue compte que leurs vidéos me fascinent complètement. Impossible de les stopper quand je les commence. D'abord, leur atelier me fait pâlir d'envie! Ensuite, ils sont vraiment pros. On ne parle pas de bricoleurs du dimanche. Ils ont une vrai passion et une réelle maîtrise. Les prises de vue et le montage sont nickels: ralentis, gros plan... c'est réellement immersif. Un site internet complète les vidéos par tout un tas d'infos pratiques. Suivre les étapes de construction me ramène, je pense, quelques années en arrière, quand je dévorais les trophées de robotique de E=M6. C'est la passion qui se dégage de leurs vidéos qui est la plus contagieuse: ils savent faire et aime partager leur savoir. De plus, ils sont vraiment à l'écoute de leur communauté, et il est facile de participer à cette aventure via Youtube ou Instagram. Bref, comme vous l'aurez compris, une chaîne que j'apprécie beaucoup. Leur audience commence vraiment à décoller et c'est plus que mérité! Et si vous les avez découvert avec les DIY, n'hésitez pas à regarder leurs anciens formats.  
Ma playlist science #1 : Scilabus Vidéos

Ma playlist science #1 : Scilabus

Bonjour à tous!   Pour bien commencer la nouvelle année, j'ai décidé de vous faire une petite playlist de mes vidéastes vulgarisateurs préférés. Et comme je n'ai pas la patience de garder le meilleur pour la fin, je commence par ma vidéaste préférée: Viviane, alias Scilabus. Viviane est une française expatriée au Québec et doctorante en biomécanique. Elle propose des vidéos de vulgarisation au contenu varié qui partent pratiquement toujours d'une question (anodine ou non), comme par exemple est-ce qu'on est plus grand le matin que le soir ? (la première vidéo que j'ai vu de la chaîne), faut-il vraiment porter du blanc en été? ou la lumière détruit-elle les oeuvres d'art? Ce que j'apprécie chez cette chaîne? Le côté expérimental. Viviane cherche toujours à répondre aux questions par le biais d'expériences, pour ensuite compléter tout cela avec ses connaissances. Quand, comme moi, on est intéressé par la démarche scientifique, cette chaîne est extrêmement intéressante. On se rend rapidement compte du très grand travail de recherche qui est fait pour chaque vidéo. En plus, les vidéos sont claires, bien rythmées et il y a vraiment eu une très grande progression en terme de qualité depuis le début. En bref, Scilabus est une de ces chaînes dont j'attends impatiemment les nouvelles vidéos, pas une seule de m'ayant déçue à ce jour. Pour finir, je vous laisse avec la dernière vidéo, sortie le 17 décembre 2017, qui parle de la science du marathon et qui comme à chaque fois, est à la fois ludique et instructive. Avec en bonus l'apparition d'une autre vidéaste que j'aime beaucoup: Manon Bril de la chaîne C'est une autre histoire. A bientôt pour plus de vidéos de sciences!