Les fantômes d’Eden – Patrick Bauwen (Albin Michel) Lectures

Les fantômes d’Eden – Patrick Bauwen (Albin Michel)

J'ai déjà lu des livres de Bauwen. Je les trouve très efficaces. Cet auteur maîtrise tous les codes du page-turner. Celui-ci ne fait pas exception. Un thriller de très bonne facture, dont le suspens omniprésent nous fait oublier toutes les petites invraisemblances. Avec en plus un petit côté Les Goonies - Stand by me vraiment sympathique. Quand j'ai commencé ces quelques 600 pages, j'ai eu du mal à m'arrêter, mais comme souvent pour ce genre d'ouvrage, ça ne me laisse pas beaucoup de souvenirs. Une lecture fun, donc, pour se faire plaisir sans trop se prendre la tête.
Le grand n’importe quoi – J.M. Erre (Buchet Chastel) Imaginaire

Le grand n’importe quoi – J.M. Erre (Buchet Chastel)

Le hasard des réservations à la bibliothèque a voulu que je lise deux livres de J.M. Erre en peu de temps.  Dans celui-ci on retrouve toute la fantaisie de l'auteur, qui a décidé de pousser l'absurde à l’extrême limite. C'est complètement fou, idiot et irrationnel. Mais pour une fois, il a réussi à me perdre complètement! Même si cela ne m'a pas empêché de rire à certaines idées, franchement grandioses, la globalité de l'ouvrage m’apparaît assez anecdotique, et beaucoup moins savoureuse que Série Z, ou le formidable Le mystère Sherlock, qui reste celui de ses romans que je préfère. Un roman plaisant, mais que je vais certainement oublier rapidement. 
Bartiméus : L’anneau de Salomon – Jonathan Stroud (Albin Michel Wiz) Imaginaire

Bartiméus : L’anneau de Salomon – Jonathan Stroud (Albin Michel Wiz)

Traduit de l'anglais par Hélène Collon. L'anneau de Salomon est le premier livre que j'ai lu de Jonathan Stroud, auteur qui m'a été chaudement recommandé par Kylie Ravera. Ce livre est un antépisode de la trilogie de Bartiméus, paru plusieurs années après les 3 premiers tomes. Ce fut un livre assez plaisant à lire. Sa qualité majeure étant son personnage principal : le truculent Bartimeus. Il apporte toute sa saveur à ce récit plein d'action et d'humour. L'autre personnage principal, la jeune Asmira, est également une réussite, car beaucoup plus subtile qu'on pourrait le penser de prime abord. J'ai aimé également le contexte historique de ce roman, qui prend part au milieu du mythe de Salomon, et de son sceau magique. Une bonne dose d'exotisme qui m'a bien dépaysée. C'est un récit bien rythmé, qui brasse des thèmes intéressants, comme l'esclavagisme ou le libre arbitre. Pour être honnête, ce livre, s'il fut agréable, reste  anecdotique, mais il m'a tout de même donné envie de découvrir la trilogie de Bartiméus.
Agent double – Daniel O’Malley (Super 8) Imaginaire

Agent double – Daniel O’Malley (Super 8)

Roman traduit de l'anglais par Valérie Le Plouhinec. Ce livre est la suite du roman The Rook, du même auteur. Vous pouvez lire mon avis sur ce premier roman sur Babelio. La suite des aventures de la Checquy prend un parti assez radical et très intéressant. Myfanwy Thomas, l'héroïne amnésique du premier livre, n'est pas le personnage principal de cette histoire. Elle est présente, bien sûr, et a un rôle important à jouer, mais d'autres personnages sont chargés de faire avancer l'intrigue. Et quels personnages!!! Si j'ai déjà salué dans The Rook la capacité de l'auteur à nous offrir un univers foisonnant, dans Agent Double, il libère toute son énergie créative!!! Car entre les pouvoirs surnaturels des membres de la Checquy et les manipulations génétiques des Greffeurs, il s'en est donné à coeur joie! Le livre est en effet une véritable fresque, de plus de 800 pages. Et même si j'y ai décelé quelques longueurs, l'ensemble est tout de même très bien équilibré. Au milieu donc d'une foule de personnages bigarrés, les 2 personnages principaux sont une fois de plus féminins. Ceci étant posé, le roman aborde également des thématiques lourdes, et pas toujours du point de vue humoristique: xénophobie, terrorisme... Le conflit qui oppose Checquy et Greffeur résonne un peu trop facilement dans l'histoire contemporaine.  Ce livre est féroce, cynique, avec cette pointe d'humour anglais qui permet de désamorcer les situations trop lourdes.  Ce roman fut donc un énorme plaisir de lecture: drôle, rythmé et intelligent. La suite de The Rook tiens toutes ses promesses.
Série Z – J.M. Erre (Buchet Chastel) Policier

Série Z – J.M. Erre (Buchet Chastel)

Un nouveau roman de J.M. Erre, un auteur de j'apprécie beaucoup. Après le très très bon Mystère Sherlock, la lecture de Série Z a été un vrai plaisir. Roman loufoque et ultra référencé, il m'a prise par les sentiments, tant j'ai d'affection pour ce type de cinéma. L'auteur nous offre une intrigue policière d'une originalité folle et au rythme soutenu (ce qui est un exploit, l'essentiel de l'histoire se passe dans une maison de retraite!). Ses personnages sont super attachants, mention spéciale aux "vieux", qui forment un groupe de personnages forts, qui volent la vedette aux autres. Félix Zac a, quand à lui, le profil même du chic type, un peu perdu et du coup, assez attendrissant, qui se démène au milieu d'une histoire qui le dépasse. Le suspens est parfaitement maîtrisé, les rebondissements font mouche. Au delà d'un hommage aux séries Z, ce roman brasse un ensemble de thèmes beaucoup moins légers, avec humour et finesse.  Bref, Série Z est un très bon roman, qui vous mettra de bonne humeur!
Le projet Bradbury de Neil Jomunsi Nouvelles

Le projet Bradbury de Neil Jomunsi

C'est officiel, l'écrivain Neil Jomunsi a remis ça! Il s'apprête à repartir pour un marathon d'écriture. Car c'est ça le projet Bradbury: écrire 52 nouvelles en 1 an (une nouvelle par semaine, en somme). Projet fou? Pas tant que ça, étant donné que c'est un exploit qu'il a déjà réalisé entre août 2013 et août 2014.  Déjà à l'époque, je me suis enthousiasmée pour cette performance que j'ai suivie avec plaisir. S'il ne reste rien de mon ancien blog, j'ai tout de même sauvé ce que j'ai écrit à cette époque, vous pouvez le trouver ici:  Projet Bradbury 1 (c'est un pdf). Cette année il va plus loin: en plus de publier ses nouvelles sous licence Creative Commons BY, il nous offre aussi la version lue, sous format mp3. Et comme j'aime cet auteur passionnément, je remets ça moi aussi. Ce sera pour moi un marathon de lecture, et j'espère pouvoir vous donner envie de découvrir ce projet et tout le talent de cet auteur! La page du Projet Bradbury sur le site de Neil Jomunsi, page42: https://page42.org/projet-bradbury/ En bonus: ma copine Deuzeffe, qui avait également suivi le premier projet Bradbury, remet ça, elle aussi! N'hésitez donc pas à aller découvrir son avis sur les nouvelles! Et comme Neil Jomunsi est toujours à l'heure, vous pouvez découvrir dès à présent la première nouvelle : Évadé
Insoluble mais vrai! – David Louapre (Flammarion) Vulgarisation Scientifique

Insoluble mais vrai! – David Louapre (Flammarion)

Un joli complément à Mais qui attrapé le bison de Higgs, du même auteur, le brillant créateur de la chaîne Youtube de vulgarisation scientifique Science Etonnante. Ce livre possède 18 chapitres, soit autant de questions auxquelles la sciences n'a, à ce jour, apporté aucune réponse. Un livre de vulgarisation scientifique ludique et intéressant. L'auteur y brasse des thématiques variées, parfois assez complexes tout en réussissant à rendre le tout parfaitement digeste. Le passionné sera certainement frustré que certains sujets ne soient que survolés, mais comme le livre précédent, celui-ci figure la parfaite entrée en matière pour qui voudrait s'initier à ces grandes énigmes de la sciences. La bibliographie située en fin d'ouvrage permet en outre d'approfondir les sujets. J'en recommande donc la lecture. David Louapre sait vulgariser la science sans vulgariser son écriture (un reproche que j'ai pu faire à d'autres youtubeurs). Ses textes sont toujours clairs, précis, passionnants, et invitent à la découverte. Je recommande en outre sa chaîne Youtube, Science Etonnante, sur laquelle il aborde également nombre de thématiques et qui est d'un niveau de vulgarisation assez poussé.
Moi, Peter Pan – Michael Roch (Le peuple de Mü) Imaginaire

Moi, Peter Pan – Michael Roch (Le peuple de Mü)

Quelle douce poésie a envahie ma liseuse grâce au Moi, Peter Pan de Michael Roch. Un court roman onirique, métaphorique, dans lequel cet auteur (que j'apprécie beaucoup) parfait sa maîtrise du verbe. Ce texte est ciselé, chaque mot est choisi avec soin. Le tout épuré de tout artifice. Il est parfois bon de n'avoir qu'à apprécier la beauté des mots et la justesse du propos. Je vous invite vraiment à découvrir ce livre et à plonger dans la prose de cet immense auteur, de ce poète moderne qu'est Michael Roch.  
Odonymie Photos

Odonymie

"L'odonymie est l'étude des odonymes, parfois écrits hodonymes, un nom propre désignant une voie de communication. Un odonyme peut être le nom d'une rue, d'une route, d'une place, d'un chemin, d'une allée." (Wikipedia) Je ne sais pas à quoi ça va me servir, mais j'ai commencé à prendre en photo les plaques de rue...