Sciences

Le monde a des racines carrées – Viviane Lalande (Les Editions de l’Homme) Lectures

Le monde a des racines carrées – Viviane Lalande (Les Editions de l’Homme)

Retour à la vulgarisation scientifique avec le livre de la vidéaste Viviane Lalande, alias Scilabus sur le net. Je n'ai jamais caché qu'elle est une de mes vidéastes préférées, si ce n'est ma préférée. Je reste cependant toujours sur la réserve quand je m'attaque à un livre de vidéaste, certains m'ayant plutôt déçue. Aucun problème de ce genre avec ce livre. Viviane Lalande y applique la recette qu'elle maîtrise et que je trouve parfaite : expliquer des concepts scientifiques parfois ardus en les rapprochant d'une situation de la vie quotidienne, puis élargir le propos en s'intéressant de plus près à la vie des labos et des chercheurs. Chaque chapitre de ce livre reprend cette trame, avec une première partie de vulgarisation pure, et une seconde plus approfondie et particulièrement passionnante. Le tout forme un ensemble éclectique, couvrant des notions de mathématique, physique ou chimie, toujours pertinentes, et toujours avec une réelle maîtrise du sujet, et une passion certaine pour la transmission. Car on sent à la lecture que Viviane Lalande est une vraie passionnée, et qu'elle a à cœur également, de partager et faire connaître le travail des scientifiques qu'elle évoque. Ce fut donc une lecture particulièrement plaisante. Même en maîtrisant une partie des notions évoquées, j'en suis ressortie plein de savoirs nouveaux, de nouveaux éclairages, de nouvelles applications...Je recommande particulièrement cette lecture, abordable et captivante, qui peut se lire d'une traite ou se picorer selon les envies.
Moi, parasite – Pierre Kerner (Belin) Lectures

Moi, parasite – Pierre Kerner (Belin)

Illustré par Alain Prunier et Adrien Demilly. Pierre Kerner, créateur de l'excellent blog Strange Stuff and Funky Things, et, avant tout, maître de conférence en génétique évolutive du développement à l'université Paris Diderot, met tout son savoir et son humour au service de ce sujet passionnant: le parasitisme. C'est en effet un monde étrange, déroutant et fascinant que celui de ces organismes qui ont fait le choix évolutif de vivre de l'exploitation d'autres être vivants. Ce livre, écrit du point de vue du parasite en question, nous permet d'en savoir plus, et surtout, de dégommer un certain nombre d'a-priori sur le sujet. Il est temps de réhabiliter le parasitisme! Cocasse et extrêmement bien écrit, ce livre est un plaisir à lire, car il vulgarise sans simplifier, et on sent que l'auteur cherche (et réussi) à nous transmettre une vraie passion. Parfaitement structuré, il permet un tour d'horizon des différents types de parasitisme, et de leurs conséquences sur la vie, l'évolution et le reste. Les illustrations (en couleur, ce qui est appréciable) contribuent à alléger le propos, et le livre propose pour finir un glossaire parfois bienvenu et une solide bibliographie, pour qui veut approfondir le sujet. Une réussite, donc, un livre que j'ai adoré découvrir, et un auteur à suivre (sur son blog, sa chaîne Youtube et autres réseaux sociaux également!).    
2 sorties au Muséum d’histoire naturelle à faire avec les enfants sorties

2 sorties au Muséum d’histoire naturelle à faire avec les enfants

Ces dernières semaines j'ai eu la chance de pouvoir emmener les enfants 2 fois au Muséum d'histoire naturelle de Paris, et ces sorties ont eu un sacré succès ! Retour en photos. Pour ceux qui ne le savent pas, j'ai 2 enfants. 2 garçons de 9 (bientôt 10!) ans et 7 ans 1/2. S'ils sont curieux de nature (comme beaucoup d'enfants) ils n'ont pas forcément autant d'attirance pour les musées l'un que l'autre. Mais ils sont très intéressés par l'espace, aussi il fut facile de les convaincre d'aller voir l'exposition "Météorites, entre Terre et ciel" qui prend place dans la grande galerie de l'évolution du Muséum d'histoire naturelle, en plein cœur de Paris (et ce jusqu'à 10 juin 2018). Je n'ai pas pris de photos à l'intérieur de l'exposition, mais ce fut une réussite. La scénographie est magnifique et ludique. C'est bien conçu, complet et les enfants ont retenu beaucoup de choses. Ce fut l'occasion de faire également le tour de la Grande Galerie de l'Evolution. C'est un lieu que j'ai toujours apprécié, surtout depuis sa rénovation complète dans les années 90. Les enfants ont été impressionnés par la majesté de l'endroit, et c'est assez naturellement qu'ils ont voulu revenir pour visiter la galerie d'anatomie comparée et de paléontologie. C'est un lieu que je trouve beaucoup plus austère, avec tous ces squelettes alignés mais je dois avouer qu'il fascine totalement les enfants. Pas seulement les miens, bien qu'ils m'aient bombardée de questions, mais aussi tous les autres présents ce jour là (et ils étaient nombreux car c'était un jour de vacances).  La galerie comporte 3 niveaux. Le rez-de-chaussé est consacré à l'anatomie comparée: squelettes essentiellement, de tout le règne animal, mais aussi organes (principalement des sens). Une vitrine est consacrée à la tératologie, mais nous ne nous sommes pas attardés devant. L'ensemble des spécimens présentés permet vraiment d'observer les différences entre les groupes d'animaux, mais aussi les adaptations aux milieux de vie.  Le premier étage constitue la galerie de paléontologie. Y sont présentés des squelettes de dinosaures (pour la plupart, ce sont des moulages) ainsi que d'animaux disparus, en suivant la chronologie de l'évolution, nous faisant faire un immense voyage dans le temps. Le troisième niveau, sur la mezzanine, est dédié aux invertébrés (grand succès pour les ammonites!) et à la botanique. Nous avons été fascinés par la richesse des collections exposées, et même si la présentation m'a laissé une impression "vieillotte", ça n'a pas semblé affecter les enfants qui sont ressortis de cette visite pleins de connaissances nouvelles.
Ma playlist science #1 : Scilabus Vidéos

Ma playlist science #1 : Scilabus

Bonjour à tous!   Pour bien commencer la nouvelle année, j'ai décidé de vous faire une petite playlist de mes vidéastes vulgarisateurs préférés. Et comme je n'ai pas la patience de garder le meilleur pour la fin, je commence par ma vidéaste préférée: Viviane, alias Scilabus. Viviane est une française expatriée au Québec et doctorante en biomécanique. Elle propose des vidéos de vulgarisation au contenu varié qui partent pratiquement toujours d'une question (anodine ou non), comme par exemple est-ce qu'on est plus grand le matin que le soir ? (la première vidéo que j'ai vu de la chaîne), faut-il vraiment porter du blanc en été? ou la lumière détruit-elle les oeuvres d'art? Ce que j'apprécie chez cette chaîne? Le côté expérimental. Viviane cherche toujours à répondre aux questions par le biais d'expériences, pour ensuite compléter tout cela avec ses connaissances. Quand, comme moi, on est intéressé par la démarche scientifique, cette chaîne est extrêmement intéressante. On se rend rapidement compte du très grand travail de recherche qui est fait pour chaque vidéo. En plus, les vidéos sont claires, bien rythmées et il y a vraiment eu une très grande progression en terme de qualité depuis le début. En bref, Scilabus est une de ces chaînes dont j'attends impatiemment les nouvelles vidéos, pas une seule de m'ayant déçue à ce jour. Pour finir, je vous laisse avec la dernière vidéo, sortie le 17 décembre 2017, qui parle de la science du marathon et qui comme à chaque fois, est à la fois ludique et instructive. Avec en bonus l'apparition d'une autre vidéaste que j'aime beaucoup: Manon Bril de la chaîne C'est une autre histoire. A bientôt pour plus de vidéos de sciences!
Fables Scientifiques – Darryl Cunningham (Çà et Là) BD

Fables Scientifiques – Darryl Cunningham (Çà et Là)

  Traduit par Sidonie Van Den Dries Même si cette BD traite de sujets qui me tiennent à coeur, elle manque cruellement de profondeur. Si, comme moi, vous vous intéressez déjà aux idées fausses en sciences, ce livre ne vous apprendra rien que vous ne sachiez déjà. J'aurais vraiment aimé que cela aille plus loin. De plus, je n'ai pas du tout accroché aux graphismes, donc ce fut une lecture sans grand intérêt pour moi. En revanche, cette BD peut être une bonne approche pour les jeunes. C'est très bien vulgarisé et plutôt accrocheur car souvent, la démonstration se base sur des faits divers. Très intéressant donc, pour aborder l'esprit critique et la méthode scientifique.
Insoluble mais vrai! – David Louapre (Flammarion) Vulgarisation Scientifique

Insoluble mais vrai! – David Louapre (Flammarion)

Un joli complément à Mais qui attrapé le bison de Higgs, du même auteur, le brillant créateur de la chaîne Youtube de vulgarisation scientifique Science Etonnante. Ce livre possède 18 chapitres, soit autant de questions auxquelles la sciences n'a, à ce jour, apporté aucune réponse. Un livre de vulgarisation scientifique ludique et intéressant. L'auteur y brasse des thématiques variées, parfois assez complexes tout en réussissant à rendre le tout parfaitement digeste. Le passionné sera certainement frustré que certains sujets ne soient que survolés, mais comme le livre précédent, celui-ci figure la parfaite entrée en matière pour qui voudrait s'initier à ces grandes énigmes de la sciences. La bibliographie située en fin d'ouvrage permet en outre d'approfondir les sujets. J'en recommande donc la lecture. David Louapre sait vulgariser la science sans vulgariser son écriture (un reproche que j'ai pu faire à d'autres youtubeurs). Ses textes sont toujours clairs, précis, passionnants, et invitent à la découverte. Je recommande en outre sa chaîne Youtube, Science Etonnante, sur laquelle il aborde également nombre de thématiques et qui est d'un niveau de vulgarisation assez poussé.