Avec Le carnaval des hyènes, Michaël Mention signe un court roman coup de poing.
Noir, cynique, violent, il suit un rythme haletant et laisse peu de temps au lecteur pour reprendre son souffle. Privilégiant l’action de bout en bout, il entraîne son héros dans un coup monté des plus obscène.
Hypocrisie et faux-semblants, corruption et collusion avec le pouvoir, c’est un drôle de tableau que nous dépeint l’auteur.
Fantasme ou réalité ? A vous d’en être seuls juges.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.