Traduit par Bianca Concolino Mancini et Paul Abram.

J’étais très curieuse de découvrir les écrits de Dario Argento dont je connais (un peu) et j’aime (beaucoup) la filmographie.

Tout d’abord un mot pour les éditions Rouge Profond (dont le nom fait déjà référence à une œuvre du maestro) que je ne connaissais pas non plus et dont j’ai vraiment apprécié le travail. La maquette est sobre et belle, et le choix des couleurs met particulièrement en valeur le texte. A présent que j’ai jeté un œil sur leur catalogue, j’ai très envie d’en découvrir d’autres publications.

Horror regroupe 6 nouvelles qui explorent des thèmes prometteurs : entre le thriller et l’horreur, l’angoisse est au rendez-vous. Les obsessions de Dario Argento surgissent : sorcières et ésotérisme, onirisme et érotisme.

Si les histoires manquent parfois d’un peu de profondeur, les nouvelles envoûtent par leur ambiance, souvent gothique, et pour un certain parti pris pour l’inattendu. De plus, certaines scènes sanglantes font tout le sel de ce livre.

On retrouve par petites touches un vrai goût de l’horreur graphique. Le sang, les chaires, décrites de manière cinématographique…. clinique. C’est comme un électrochoc, une pointe d’adrénaline qui ponctue la lecture.

Angoissante et intrigante, ce fut une belle plongé dans l’abîme.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.